Portraits

Au Canada, les femmes représentent moins du quart des effectifs œuvrant dans les domaines des sciences et des technologies. Pour favoriser l’accessibilité aux études supérieures, briser les stéréotypes et stimuler l’intérêt des jeunes femmes pour les domaines scientifiques, la Faculté des sciences de l’UQAM vous présente cette série de portraits de FEMMES EN SCIENCE.

Photo de Johanna Andrea Martinez Villa

Johanna Andrea Martinez

Écologiste végétale et ingénieure forestière d’origine colombienne, Johanna étudie comment les changements climatiques influencent la structure et le fonctionnement des forêts andines dans l’espace et le temps.


Photo de Rivellie Tchuisseu

Rivellie Tchuisseu

Née au Cameroun et fille d’agricultrice, Rivellie Tchuisseu s’est rapidement fixé comme objectif de briser le cycle de la pauvreté. Cette ambition l’a amenée à devenir ingénieure agronome. Elle est maintenant étudiante au doctorat en sciences de l’environnement à l’UQAM.


Photo d'Élise Bouchard

Élise Bouchard

Élise Bouchard est ingénieure forestière, et elle s’intéresse à l’écologie et au fonctionnement des écosystèmes. Maintenant étudiante au doctorat en biologie à l’UQAM, Élise concentre ses recherches sur l’acériculture et s’emploie à démystifier les secrets de l’eau sucrée de l’érable.


Photo de Danielle N'cho

Danielle N’cho

Originaire de la Côte d’Ivoire, Danielle N’cho est étudiante à la maîtrise en mathématiques, concentration mathématiques actuarielles et financières à l’UQAM. Entièrement dédiée à la rédaction de son mémoire, Danielle aspire maintenant à réussir tous ses examens professionnels afin de devenir Fellow de l’Institut canadien des actuaires. 


Photo de Mylène Arbour

Mylène Arbour

Diplômée d’un baccalauréat en nutrition, Mylène Arbour est maintenant étudiante à la maîtrise en sciences de l’environnement à l’UQAM. Dans le cadre de son mémoire, Mylène collabore aux travaux de la Chaire de recherche sur la transition écologique de l’UQAM. Plus particulièrement, ses recherches portent sur les systèmes alimentaires.


Isabelle Marcotte

Née à Montréal, Isabelle découvre la recherche en océanographie à l’UQAR pendant son baccalauréat. Guidée par sa curiosité, elle suit la piste des surfactants qui la conduit à poursuivre des études en chimie à l’Université Laval.


Laurence Savignac

Pendant son baccalauréat en chimie à l’UQAM, Laurence Savignac effectue un stage dans un laboratoire de batteries. C’est l’étincelle qui allume sa passion pour les piles au lithium.


Fabienne Venant

Chez les Venant, l’enseignement public, c’est une affaire de famille. Depuis son grand-père, instituteur du village, jusqu’à ses parents, professeurs de mathématiques, en passant par ses tantes, maîtresses d’école, Fabienne Venant a grandi entourée d’enseignants.


Portraits à lire

Découvrez d’autres femmes en science inspirantes dans ces articles de blogue.

Photo de Marie-Jean Meurs

Marie-Jean Meurs

Hésitant entre les mathématiques et la médecine, c’est finalement vers les mathématiques qu’elle s’est tournée, pour finalement obtenir un doctorat en informatique, un domaine dans lequel les filles sont aujourd’hui très minoritaires. Pourtant ça n’a pas toujours été le cas!


Photo de Beatrix Beisner

Beatrix Beisner

En voyant apparaître Beatrix Beisner pour cette entrevue, on remarque toute de suite les traces des lunettes de natation qui marquent son visage. La professeure de l’UQAM et directrice du GRIL (Groupe de recherche interuniversitaire en limnologie et en environnement aquatique) a déjà quelques longueurs à son actif ce matin !


Photo de Geneviève Lefebvre

Geneviève Lefebvre

Rien ne prédestinait la professeure Geneviève Lefebvre aux études en mathématiques. Avec une mère fonctionnaire et un père pâtissier, elle était plus près des petits gâteaux que des graphiques en pointe de tarte.